Cinéma : "Lucy" de Luc Besson

324245L’Histoire : A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités.

Curieux dilemme à l’heure de rendre son verdict sur un film « Lucy » écrit et réalisé par l’inénarrable Luc Besson qui continue de déchaîner les passions les plus extrêmes ! Comprenez moi bien, critiquer Besson, c’est prendre le risque de rejoindre la clique « intello bobo » tendance Télérama (que je lis avec plaisir par ailleurs), l’encenser c’est là pour le coup risquer de passer pour un spectateur sans goût, populaire (oh mon dieu..!) et disons le tout de go, un peu beauf sur les bords. Je caricature volontiers cet éternel débat stérile pour bien mesurer les forces en présence à chaque sortie d’une œuvre signée Besson, son Europa Corp (sa boîte de production) et son immense cité du cinéma qui en a rendu jaloux plus d’un dans le microcosme. « Lucy » est la synthèse du cinéma Besson de ces vingt dernières années avec pour une énième fois, un rôle d’héroïne dévolu cette fois-ci à la toujours convaincante Scarlett Johansson, actrice et muse ultime du moment qui phagocyte à elle seule le projet. Tout est bâti sur elle et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle assure vraiment dans les différentes séquences d’action qui sont menées à un rythme tambour battant dans la première demi heure, la meilleure du film et de loin. L’univers posé est intéressant, le champ des possibilités offerts par ce dernier est conséquent et l’on se prend à rêver d’un retour en force du cinéma Besson de l’âge d’or. Mais las, il faut malheureusement replonger dans l’ordinaire d’un cinéma archi calibré, caricaturé jusque dans ses moindres détails. Soyons honnêtes, Besson ne livre pas ici un mauvais film loin de là, mais bien un film mineur dans sa filmographie. Le très bon score au box office US et Français de « Lucy » s’explique par l’attrait de son actrice principale, excellente dans son rôle, mais également par cette capacité qu’à Besson de nous rendre un produit calibré, un blockbusters qui ne confirme pas sur la durée (pourtant très courte 1h29mn) les promesses des débuts. La suite est donc balisée et caricaturale avec poursuites de voitures à la Taxi.. séquences de guns fights et un fumeux récit qui dérape totalement dans un grand n’importe quoi ou comment « Lucy », Scarlett Johansson rencontre « Lucy » notre première ancêtre.. A voir pour les beaux yeux de la belle, sinon passez votre chemin et tournez vous vers d’autres blockbusters SF bien plus réussi qui propose pour le coup un véritable cinéma populaire au sens noble du terme.

Ma note:♥♥♥   /5.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19545179&cfilm=186452.html

452680.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx354279.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx134023.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

About these ads

À propos de thedude524

"I am the Dude, so that's what you call me, that or "His dudeness" or "Duder" or "El Dudo" if you want to make short."
Cette entrée, publiée dans Uncategorized, est taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

6 réponses à Cinéma : "Lucy" de Luc Besson

  1. Luc est un grand Enfant. je pense que Lucy est un film familial bien étudié destiné à un public bien cible à la fois préventif face aux drogues de synthèse qui se font de plus en plus nombreuses sur le marché (Je pense a la scène ou le Yakuza montre à Lucy les méfaits de la drogue qu’elle va transporter, gros plan sur le visage du junkie et une balle dans tête ….association Substance=Mort considérant que le spectateur s’identifie à Lucy ( Cette scène n’était pas d’une grand importance pour la trame de l’histoire, pourquoi sa présence ?).
    Dans la lignée de Limitless , te souviens tu aussi de Futur Immédiat avec james Cann ( Dan O’bannon au scénario ) produit Gale Ann Hurd ( ex-Meme Cameron) on en parlait déjà de ces drogues de synthèse….
    Deux anecdotes me sont arrivées en l’espace d’un an Frédéric…
    1 ) l’année passé je n’arrivais pas à dormir j’ai fait un tour en ville et suis allé en boite boire un verre et je me suis assis en train de regarder les gens et tout a coup une jeune fille je ne sais pas si elle était majeure ( moi j’ai 43 ) je ne sais pas à quoi elle carburait mais bon quand elle a commencer à me mettre la main autour du cou ( etc…) je lui ai demandé gentiment de faire gaffe et de rester avec ses amis parceque si elle était tombé sur un gros X ( ou X prend la valeur de tout ce qu’il y a de plus haïssable ) je ne vous raconte pas
    2) un jour j ai croisé deux loulous propre sur eux du cash plein les poches qui baladaient un organisateur des premières Rave Partie, je l ai un peu sondé…malgré son air futoxé il touchait sa bille en chimie si tu vois ce que je veux dire en cheville avec certaines officines douteuses….

    Effectivement Lucy peut, paraitre très léger dans son traitement vu les possibilités qu’il offre comme tu le dis si bien: la physique quantique pour ne citer qu’elle qui est de plus en plus médiatisé. On pourra sourire de ces clins d’œil comme celui d’un certaine œuvre picturale d’une Grande chapelle italienne mixé à un non moins célèbre film de Hard Science de la fin des années 60. Je vois avant tout Lucy comme un film d’éveil pour le public concerné . Effectivement pour les autres ….Cela m’a permis de discuter des stupéfiant avec mon bonhomme qui entre dans un age ou la curiosité l’emporte sur la raison ;) c’est déjà ça

    • thedude524 dit :

      Salut Dreamcatcher ! Oui, je le pense aussi, Luc Besson c’est un vrai gamin qui ne s’interdit rien pour "rêver plus grand" comme diraient les dirigeants du PSG .. oui je sais bonjour les références loll ;) tu sais que j’ai de la sympathie pour lui parce qu’au fond il s’en moque de toutes ces critiques, il fonce encore et encore. Le succès de "Lucy" se comprend et tant mieux pour lui. Tu le sais je ne suis pas du genre à cracher inutilement sur le cinéma populaire qui pour moi revêt des lettres de noblesse. Au fond le cinéphile en moi s’extasie autant devant Coppola (le père bien sûr..) que devant "les gardiens de la galaxie ou autres planète des singes, univers marvel, star wars, batman et j’en passe. Je crois que c’est super important de ne pas se fermer à un genre. Après, je pense que dans la filmo Besson, ce film sauvé par la belle Scarlett, est mineur même si à mon sens le début est très convaincant, y a vraiment des passages cool mais alors dommage que sur la longueur ça s’effrite. Ton angle de vue est très intéressant, on peut le voir de cette façon c’est vrai. La drogue n’est pas filmé avec malice, elle tue. Sa couleur est attrayante (gloubi glouba bleu..) mais vu les effets secondaires on s’en passera fort bien ;) moi je reste à mes 10pourcent de cerveau utilisé..loll Tes anecdotes Dreamcatcher sont très riches et montrent parfaitement que cette merde bousille des vies.. les drogues de synthèse, l’addiction en général m’ont toujours apparu comme étant contraire à mes idéaux de liberté personnel. Se sentir libre et non addict c’est essentiel. Après, il ne faut pas se voiler la face, la drogue est partout, dans tous les milieux sociaux, c’est cool que tu es pu discuter de ça avec ton fils. Rester libre dans sa tête, s’amuser certes mais bon dieu rester libre ! tu l’exprimes avec délicatesse et je pense que ça portera ces fruits. Regarde, le fameux Richard du début avec ces lunettes et son look aventurier baba cool, il finit transpercé par les balles de ces furieux membres de Triades.. y a pas à dire y a de l’avancement dans le milieu loll Merci d’avoir soulevé cet angle de vue, passe une bonne journée et je te dis @très vite sur wordpress Dreamcatcher ! :) :)
      Frédéric.

      • Oui le PSG une référence surprenante au milieu de tes références littéraires habituelles mais j’apprécie également choquer également de la sorte… Après l’attraction de cinéma dynamique basé sur Arthur les Minimoys qui fait l’unanimité au Futuroscope, Luc s’attaque au Parc Europa Park; il fait beaucoup de chose peut etre trop…
        Mais bon c’est un peu notre Walt Disney à nous( à moindre mesure) :)
        @ plus Sébastien

      • thedude524 dit :

        vrai pour la comparaison, j’aime bien cette idée et suis heureux que le film "lucy" marche car cela permettra de financer d’autres films. Besson remue le microcosme du cinéma, il a ce mérite tout comme celui de croire en ces rêves coûte que coûte.. parce que franchement la cité du cinéma quand il l’a annoncé tout le monde rigolait "ça ne se fera pas.." et j’en passe.. et bien le bougre l’a fait ! le parc ce sera pareil, reste plus qu’à refaire de "vrais" films comme il a su nous en faire auparavant ;) @plus tard Sébastien, bon week end ! :) Frédéric.

  2. zabou83 dit :

    Coucou The Dude ! ça faisait un bail :-) J’ai vu Lucy l’autre jour et perso, j’ai pas accroché… Le début, était très prenant et après…. Je me suis pas attachée aux persos, ça manquait de subtilités, de poésie… il manquait quelque chose. Ça aurait pu donner un film génial, mais là, non. Je n’ai rien contre Besson, bien au contraire, j’ai adoré le 5ème élément par exemple et d’autres de ces films, mais là, je suis un peu déçue :-( Tans pis, il fera mieux (à mes yeux) la prochaine fois.
    Gros bisous Fred ! :-)

    • thedude524 dit :

      Coucou Zabou ! ah ça fais plaisir de te retrouver :) entièrement d’accord avec toi, j’ai aimé le début mais après c’est bien en dessous de ce que Besson a pu nous proposer dans sa filmo; le 5ème élément c’est un bon exemple, il avait ce second degré, cet humour qui manque cruellement à Lucy.. Prochain film pour moi "les gardiens de la galaxie" et "sils maria" d’Assayas, j’ai trop hâte, passe une belle semaine Zabou, gros bisous de ma Bretagne pour toi :) :) @très vite sur wordpress !!
      Frédéric.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s